amnistier


amnistier

amnistier [ amnistje ] v. tr. <conjug. : 7>
• 1795; de amnistie
Faire bénéficier d'une amnistie (des délinquants ou des délits). P. p. adj. Des condamnés amnistiés, ou subst. des amnistiés. Supprimer (les effets d'une mesure de justice) par l'amnistie.
Littér. Pardonner, excuser.

amnistier verbe transitif Accorder une amnistie à quelqu'un ; effacer une condamnation par amnistie.

amnistier
v. tr. Accorder une amnistie à.

⇒AMNISTIER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— DR. [L'obj. désigne un acte ayant entraîné une sanction juridique ou son aut.] Accorder une amnistie; comprendre dans une mesure d'amnistie :
1. C'est ainsi que M. Murphy avait, d'abord, appuyé le général de la Laurentie qui, à son retour de Paris, prétendait prendre la résistance sous sa coupe afin de faire pression sur le maréchal et d'accéder au gouvernement. « Et de Gaulle? » lui demandait-on. « Eh bien! nous l'amnistierons! »
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, L'Unité, 1956, p. 9.
2. Dans son article 1er, la loi amnistie de plein droit les condamnations définitives pour crimes ou délits commis en relation directe avec les événements d'Algérie (...). Dans son article 2, la loi amnistie de plein droit les infractions commises avant le 3 juillet 1962 en relation directe avec les événements d'Algérie...
Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, Mise à jour, 1968, § 72.
Abs. Exercer le pouvoir d'accorder une amnistie :
3. Rigoureusement, le droit d'amnistier n'appartient (...) qu'au pouvoir législatif, et cependant le pouvoir exécutif exerce ce droit sans inconvénient, avant comme après le jugement, pour les délits militaires, pour les délits forestiers, pour certaines contraventions fiscales, et pour les infractions aux lois de la garde nationale.
Pol. 1868.
Rem. Emploi attesté ds Lar. 19e, Lar. 20e.
B.— P. ext., littér. Excuser quelqu'un, lui pardonner; excuser quelque chose, l'oublier :
4. ... car la chose que les écoliers amnistient le moins facilement, c'est la soupe du pensionnat. Aucune de leurs colères n'est plus opiniâtre que celle-là, ils oublient les pensums, ils oublient les retenues, ils pardonnent même aux pions de l'établissement : ils ne pardonnent jamais à la soupe. C'est une haine qui ne s'éteint qu'à la sortie; et encore!
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 414.
5. ... je pense que quelque tare originelle atteint d'un ensemble toute l'humanité, de sorte que même les meilleurs sont tarés, voués au mal, à la perdition, et que l'homme ne saurait s'en tirer sans je ne sais quel divin secours qui le lave de cette souillure première et l'amnistie.
A. GIDE, Thésée, 1946, p. 1452.
Except. [Le suj. du verbe désigne un inanimé] Faire pardonner, effacer :
6. Chien du troupeau, tu fus un loup comme les autres! Ô rois, ses attentats amnistiaient les vôtres;
V. HUGO, La Légende des siècles, t. 6, La Vision de Dante, 1883, p. 369.
II.— Emploi pronom., rare
A.— Sens passif. [Le suj. désigne une pers. ou un acte accompli par une pers.] Être amnistié. ,,Les déserteurs en face de l'ennemi s'amnistient rarement.`` (GUÉRIN 1892).
P. ext. ,,La guerre s'amnistie par l'héroïsme et la gloire.`` (E. de Gir. ds Lar. 19e).
B.— Sens réfléchi, fig. S'amnistier de + compl. S'amnistier d'une faute (Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.).
Prononc. :[amnistje], j'amnistie [].
Étymol. ET HIST. — Déc. 1795 part. passé substantivé amnistié « à qui l'on a accordé une amnistie, pardonné » (Messager du soir du 19 déc. 1795 ds AULARD, Paris pendant la Réaction thermidorienne et le Directoire, II, 536 ds M. FREY, Transformations du vocab. fr. à l'époque de la Révolution (1789-1800), P.U.F., 1925, p. 227 : Il [le gouvernement] reconnaîtra que les amnistiés, loin d'être rassasiés du sang du peuple et de celui de ses représentants, veulent encore [...] renverser la Constitution).
Dér. de amnistie; dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. litt. :16.
BBG. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — CAP. 1936 (s.v. grâce amnistiante). — LAV. Diffic. 1846. — REY-COTTEZ 1968, t. 36, p. 332.

amnistier [amnistje] v. tr.
ÉTYM. 1795; de amnistie.
1 Faire bénéficier d'une amnistie (des délinquants ou des délits).
Supprimer (les effets d'une mesure de justice) par l'amnistie.
1 Mlle Simone Chamboisseau a déjà eu affaire à la justice : trois mois avec sursis et cent francs d'amende pour violences à agent.
— C'est vieux, cette condamnation ?
— Ça remonte à quatre ans. C'est amnistié si elle a payé l'amende, mais c'est tout de même symptomatique.
René Floriot, La vérité tient à un fil, p. 65-66.
2 Littér. Pardonner, excuser.
2 Ô rois, ses attentats amnistiaient les vôtres (…)
Hugo, la Légende des siècles, « Vision de Dante ».
——————
s'amnistier v. pron.
(Passif). Rare. Être amnistié. || Ces condamnations s'amnistient du fait de la loi votée il y a deux ans.
(Réfl.). Fig. Se pardonner. || S'amnistier d'une faute.
——————
amnistié, ée p. p. adj.
ÉTYM. (1839, in Boiste).
Qui a bénéficié de l'amnistie.
N. (1843, Landais). || Un amnistié, une amnistiée, personne qui a bénéficié de l'amnistie. || Les amnistiés rentrèrent dans le pays.
DÉR. Amnistiable, amnistiant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AMNISTIER — v. a. Comprendre dans l amnistie. Il fut amnistié. AMNISTIÉ, ÉE. participe, On l emploie quelquefois substantivement. Les amnistiés rentrèrent dans le pays …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMNISTIER — v. tr. Comprendre dans l’amnistie. Il fut amnistié. Le prince amnistia les coupables. Son participe passé s’emploie comme nom. Les amnistiés rentrèrent dans le pays …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amnistier — (a mni sti é) v. a. Accorder une amnistie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • amnistiable — [ amnistjabl ] adj. • 1866; de amnistier ♦ Qu on peut amnistier. Crime amnistiable. ● amnistiable adjectif Qui peut être amnistié. amnistiable adj. Qui peut être amnistié. amnistiable [amnistjabl] …   Encyclopédie Universelle

  • amnistia — AMNISTIÁ, amnistiez, vb. I. tranz. A acorda amnistie unui infractor; a scoate un delict de sub sancţiunile legii. [pr.: ti a] – Din fr. amnistier. Trimis de cata, 17.01.2004. Sursa: DEX 98  amnistiá vb. (sil. ti a), ind. prez. 1 …   Dicționar Român

  • absoudre — [ apsudr ] v. tr. <conjug. : 51> • absols Xe; lat. ecclés. absolvere 1 ♦ Liturg. cathol. Remettre les péchés de (qqn), donner l absolution à (qqn). Absoudre un pécheur. 2 ♦ Pardonner à (qqn), excuser. ⇒ disculper. Il l a absous. Absolt «… …   Encyclopédie Universelle

  • amnistiant — amnistiant, iante [ amnistjɑ̃, jɑ̃t ] adj. • 1879; de amnistier ♦ Grâce amnistiante, accordée par le chef de l État dans les conditions spéciales prévues par une loi d amnistie et ayant par là les effets de l amnistie. ● amnistiant, amnistiante… …   Encyclopédie Universelle

  • condamner — [ kɔ̃dane ] v. tr. <conjug. : 1> • XVIe, par attract. de damner; condemnerXIIe; lat. condemnare 1 ♦ Frapper d une peine, faire subir une punition à (qqn), par un jugement. Condamner un coupable. On l a condamné à payer une amende, à une… …   Encyclopédie Universelle

  • pardonner — [ pardɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • perdoner (un péché) « remettre à qqn (la punition d un péché) » 980; de 1. par et donner 1 ♦ Tenir (une offense) pour non avenue, ne pas en garder de ressentiment, renoncer à en tirer vengeance. ⇒ oublier… …   Encyclopédie Universelle

  • Aparthed — Apartheid Carte de l Afrique du Sud des années 1981 1994 présentant les 4 provinces sud africaines et les 4 bantoustans indépendants du Transkei, Ciskei, Venda et Bophuthatswana et les 6 bantoustans autonomes, constitués en vertu de la sép …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.